Hypersensibilité : comment éviter une relation toxique ?

Une personne hypersensible qui a une basse estime et peu d’amour envers elle-même, peut plus facilement « tomber » dans une relation toxique. Le saviez-vous ? Qu’est-ce qu’une relation toxique avant tout ? Comment peut-on se prévenir et éviter une relation toxique ?

Qu’est-ce que l’hypersensibilité ?

L’hypersensibilité est en quelques mots une haute sensibilité de nos 5 sens. C’est une particularité du tempérament qui concerne 20 à 30 % de la population selon les statistiques. Il y a d’ailleurs autant d’hommes que de femmes. Ce tempérament n’est pas genré !

Le stimulus des sens veut dire que les personnes hypersensibles sont particulièrement réceptives à ce qui se passe autour d’elles. Je vous invite à lire mon article sur les 6 grandes caractéristiques de l’hypersensibilité pour en savoir un peu plus. En résumé, les ressentis, la vision, l’audition, les odeurs peuvent être très intenses ainsi que l’émotivité.

Qu’est-ce qu’une relation toxique ?

Une relation devient toxique lorsqu’on n’ose plus être soi-même sur le long terme et que l’on est dans un jeu de pouvoir. Les relations toxiques peuvent se créer dans un couple mais également dans toutes les autres relations, amicales, professionnelles, familiales.

Une relation est dite toxique lorsque l’on ne se sent pas en sécurité et que l’on se sent coincé dans la relation. C’est assez subtil ! La personne hypersensible qui se retrouve dans une relation toxique, a souvent besoin de son entourage pour lui faire remarquer.

Bon à savoir : une relation non toxique, c’est un couple qui prend le temps de communiquer et laisser place aux besoins de l’autre.

Comment éviter une relation toxique ?

Que peut-on faire pour éviter une relation toxique ?


1) Apprendre à se connaître

Cette étape est essentielle. C’est un travail de toute une vie. Je donne aussi quelques informations à ce propos dans mon article « la première clé d’une bonne estime de soi : apprendre à se connaître ».


2) Se renseigner sur le mécanisme des jeux de pouvoir pour les déceler dans ses relations

Il se peut qu’on ait répété des schémas dans plusieurs relations conjugales. C’est bénéfique de prendre du recul sur soi pour pouvoir repérer plus vite si l’on se trouve dans une relation de jeux de pouvoir.


3) S’écouter et utiliser son intelligence émotionnelle 

Une fois que l’on se connait mieux et qu’on connait le mécanisme des relations toxiques, on détient un tableau de bord qui s’alarme aux moments où l’on touche nos limites. S’écouter est donc très important pour pouvoir entendre ces alarmes !

Quels sont les causes qui poussent les personnes hypersensibles à rester dans une relation toxique ?

La personne qui est sortie d’une relation toxique ou qui s’en détache, se rappellera des moments passés où elle ne s’est pas écoutée et s’est laissé enfermer dans la relation. La personne hypersensible a tendance à se sur-adapter dans ses relations par peur de perdre du lien. En ayant peur du rejet ou de l’abandon, elle s’accroche à la relation et croit que l’autre personne pourra lui apporter la reconnaissance et l’amour dont elle a besoin.

Les relations toxiques ne sont pas toxiques dès le départ. Elles le deviennent petit à petit jusqu’au moment où la personne « enfermée » dans cette relation ne sait plus en sortir seule. Cela peut arriver à tout le monde, personne n’est à l’abri de « tomber » dans une relation de dépendance !

Eviter une relation toxique en comprenant son fonctionnement

On retrouve un côté dominant et dominé dans la relation. C’est-à-dire que le dominant a besoin de contrôler l’autre. La dominant joue d’abord le séducteur psychologique. C’est son moyen de contrôler et emprisonner l’autre tout doucement. Le dominé accepte une chose, puis une autre et ensuite encore une autre. Ces choses ne lui convenaient pas réellement. Les deux ont cette réaction par peur de perdre le lien.

Les deux personnes ont une même base, une perte d’estime et peu d’amour envers elles-mêmes. Ce schéma est une réaction aux blessures de rejet et d’abandon. La guérison des blessures se travaille en thérapie afin de ne pas reproduire toujours le même schéma à issue négative.

La chose la plus importante à faire pour éviter une relation toxique

On peut retenir ici que c’est très important de se choisir dans la relation. Ce qu’il veut dire de d’abord mettre le masque d’oxygène sur soi. C’est tout un travail qui peut se faire avec un accompagnant afin de retrouver de la valeur et comprendre son fonctionnement ainsi que de savoir comment accueillir ses besoins et ses émotions.

Si cet article vous fait écho, je vous invite à le partager ! Indiquez-moi dans les commentaires si cet article vous a plu 😊  

Photo : Travis Saylor & Polina Tankilevitch

Source : Nathalie Alsteen – interview dans le congrès du couple organisé par Céline Domecq

Commentaires

  1. Genka Shapkarova

    Merci pour cet article! Je suis d’accord que nous devons apprendre à nous respecter avant tout. Dans toutes sortes de relations dans nos vies, nous ne devons laisser personne avoir plus de contrôle sur nous-mêmes que nous n’en avons sur nos propres actions et émotions et donc sur nous-mêmes.

  2. Marie du blog secrets de nutritionniste

    Pas facile quand les relations toxiques sont dans l’entourage très proche… Mais ton article donne de très bonnes pistes merci !!!

  3. Aude

    Merci pour cet article très isntructif!
    je pense aussi parfois que même le conjoint n’est pas dans une position dominant et ne souhaite pas l’être, on peut inconsciemment vouloir “se changer” pour aller vers ce que l’on pense que l’autre appréciera (ou parfois juste pour éviter une confrontation) et donc entrer dans une relation qui a le potentiel de devenir toxique. Cela demande du travail à faire sur soi pour sortir de ce shéma et s’affirmer en arrêtant d’être l’éponge des émotions de l’autre.
    J’apprécie beaucoup le ton de cet article et ses conseils dans lesquels il n’y a aucun jugement.

  4. Claire

    J’aurais aimé lire cet article il y a 10 ans! Merci pour ces rappels, qui sont tellement importants!

  5. Xavier

    Très bon article. Parfois, et avec le temps qui passe, il arrive que la personne toxique ne soit pas l’autre, mais soi-même, car les envies et les besoins changent, donc, les rapports se tendent. D’ailleurs, 99,99 % des commentaires (je ne parle pas de ceux qui sont sur cette page) parlent de l’autre, mais jamais de soi. Peut-être un futur article qui explique : je suis devenu toxique, comment s’en rendre compte. Merci.

  6. Bastienne

    Se connaître et observer les alertes est en effet la base comme tu l’expliques! Pour le lien, je dirais pour ma part qu’il est souvent toxique dès le départ, et celui-ci vient d’un apprentissage déformé de l’attachement (lien mère-enfant); du coup, la personne reproduit des schémas dans lesquels ses relations sont basées sur “combler les besoins de l’autre” et “être redevable”. Et ensuite, j’ajouterais aussi que parfois il est aussi nécessaire de “décrotter” ces schémas victime-bourreau-sauveur sur un plan d’âme (en plus du plan psychologique).

    1. Merci Bastienne, je serais même très intéressée que l’on en parle pour avoir plus d’informations sur ta vision. N’hésite pas si cela te tente 🙂

  7. Myriam Nakaai

    Merci beaucoup pour cet article qui m’a beaucoup plu. Une des difficultés est de trouver un thérapeute qui puisse nous aider à sortir de ces schémas pour ne plus les reproduire et de là naîtra la libération 👍🙂.

Ajouter un commentaire