Quel est le lien entre la signification de votre prénom et votre mission de vie ?

Aimez-vous votre prénom ? Connaissez-vous sa signification ? Que dit-il sur votre mission de vie ?

D’après Céline Bourouaha, notre prénom est souvent choisi par la mère. C’est, cependant, le père qui nomme l’enfant – par son nom de famille – afin de le reconnaitre. Etant donné que la mère porte l’enfant, elle sait bien que c’est le sien… !

Céline, spécialiste en constellations familiales

Céline Bourouaha est thérapeute, elle pratique les constellations familiales depuis 20 ans. Elle n’a pas élaboré une théorie sur la signification des prénoms mais maîtrise le sujet par sa pratique.

La signification qu’elle donne aux prénoms n’a pas de lien avec les nombreux livres que l’on peut lire. Elle fait principalement référence au son du mot – pour le coup elle fait référence au français – et regarde au besoin l’étymologie du prénom.

Tant que l’on se sent en accord avec soi-même, tout va bien ! Les personnes à la recherche de leur identité ou simplement à la recherche de réponses à leurs questions, peuvent puiser des informations du côté de la thérapie intergénérationnelle.

Chacun de nous a une place particulière au sein de sa famille

Le prénom n’est pas donné au hasard. Céline considère que c’est une indication (inconsciente) de ce que les parents veulent pour l’enfant. Derrière tous les prénoms, se trouve une mission que l’enfant acceptera ou non.

Céline ne désire pas concevoir de dictionnaire sur les prénoms pour plusieurs raisons : d’une part elle n’a pas l’intention que les parents soient influencés dans un choix qui ne correspondrait pas à leur lignée. D’autre part, la signification générale ne prend pas toujours le même sens dans l’histoire de la famille concernée. Nous pouvons considérer que le prénom arrive au bon moment et est juste pour chacun.

Signification du prénom de manière concrète

Nous pouvons informer Monsieur et Madame tout le monde de l’existence de la signification de leur prénom, nombreux sont les exemples sur internet, cela n’étant qu’une piste à compléter.

Prenons un exemple : le prénom SYLVIE. Nous entendons SI ELLE VIT. La base commune peut vouloir dire qu’il y a un mort non honoré dans le clan familial. Pour une autre personne, cela fera peut-être référence à sa mère, maltraitante, qui est dans l’espoir qu’elle ne vive pas…  

Le premier prénom est celui qui est pris en compte. Les suivants n’ont pas de signification.

Selon Céline, les diminutifs des prénoms sont un « problème » car l’identité de la personne n’est pas complète (tout comme le fait d’utiliser les noms d’emprunt). Par exemple : le prénom « Lou » diminutif de « Louise » manque une partie…

Les mémoires transgénérationnelles

La légende est ce que les parents racontent sur l’histoire du prénom choisi. Est-ce qu’il y a également une signification inconsciente qui provient de plus haut ? Ce qui intéresse Céline, c’est de connaître « qui porte quoi » dans le clan familial.

Nous avons vu dans l’article “Quel est l’impact d’un secret de famille sur les générations suivantes ?” que le chagrin d’une mère peut descendre sur des générations ! Cela aura donc un lien dans le choix du prénom.
La triangulation transgénérationnelle indique que nous sommes plus proches de ce que nos grands parents ont vécu que nos parents. Certains thérapeutes spécialisés dans le transgénérationnel disent que la douleur non guérie peut parfois « sauter » d’une génération.

« Les grands-parents agissent, les parents subissent et les petits enfants payent ».

Céline Bourouaha

Notre mission de vie en lien avec la signification de notre prénom

Céline considère qu’il y a, à un moment donné dans notre vie, une proposition de mettre en lumière notre mission. Non pas pour arrêter de porter les mémoires transgénérationnels car ce n’est pas possible – nous faisons partie du corps de notre famille – mais prendre conscience de notre mission. Si nous ne nous occupons pas de notre mission, nos petits enfants vont devoir s’en occuper… Notre responsabilité est d’être en paix avec la mission que nous ont donné nos parents.

Pour conclure, Céline dit qu’honorer le prénom donné par nos parents est notre première mission. Même si l’on ne désire plus les voir dans le cas où la relation est toxique, il est important de faire circuler l’amour à l’intérieur de nous-mêmes… Plus nous nous apaisons, plus nous apaisons nos descendants.

Retrouvez plus d’exemples sur la chaîne YouTube de Céline en cliquant ici.

Avez-vous envie d’en savoir plus sur la construction de notre identité ? Faites-le moi savoir en commentaire 😊

Photo : Andreas Wohlfahrt

Source : Chaîne Yotube de Céline Bourouaha

Commentaires

  1. Alexandre

    Merci Valériane et Céline pour cet article,
    C’est justement la question que je me pose actuellement : Qu’elle est ma mission de vie ?
    Claire et bien écrit, grâce à cet article j’ai de nouvelles pistes à étudier.

Ajouter un commentaire