Zoom sur les bienfaits du jeûne du Ramadan

Nous voici à la fin du ramadan. 30 jours qui sont passés à une vitesse folle. Vous désirez connaître mes motivations et les bienfaits que j’en retire ? Après une expérience de 9 années, je me suis dit que cela serait une bonne idée de partager mon point de vue. J’ai beaucoup de choses à dire sur le sujet et j’aime ce qui est concis. C’est pourquoi, je choisis de parler des bienfaits du jeûne du ramadan.

Une des premières réactions lorsque j’annonce que je jeûne, c’est une phrase du type : “ah non moi je ne peux pas rester sans manger” ! Et pourtant, plus d’un milliard de personnes dans le monde jeûnent chaque année durant le mois de ramadan. Sans compter les jeûneurs fréquents qui ne sont pas associés à une religion, il doit en avoir des millions !

Cet article n’a pas pour but de vous informer sur des règles religieuses mais seulement de vous apporter mon point de vue personnel.

Le ramadan : jeûne sec intermittent

Le jeune peut être comparé au jeûne sec intermittent. Rien ne passe dans les intestins – pas même de l’eau – pendant environ 16h-18h en fonction de l’endroit où on est situé dans le monde. Les musulmans se basent sur les heures de prières du lever et coucher du soleil.

Je suis tombée sur un post Facebook de Thierry Casanova reprenant un extrait de son magazine « Régénéré » parlant du jeûne sec :

« Le corps perd chaque jour de l’eau et nous savons qu’une déshydratation de l’organisme peut être fatale. Ceci explique pourquoi le jeûne sec est perçu comme impossible et dangereux dans la croyance populaire, y compris pour certains spécialistes du jeûne à l’eau.

Pourtant, c’est ignorer que le corps est capable de produire de l’eau de façon endogène en l’absence d’apport extérieur. C’est d’ailleurs le cas pour les chameaux qui ne stockent pas de l’eau mais de la graisse dans leurs bosses, ou encore les oiseaux migrateurs qui volent sans escale.

Il a été démontré que les graisses se combinent à l’oxygène pour produire de l’eau et du dioxyde de carbone, ainsi 100 g de graisse produisent environ 110 g d’eau. On appelle « eau métabolique » l’eau créée à l’intérieur même du corps par oxydation des graisses principalement. Par comparaison, les protéines peuvent aussi être oxydées pour produire de l’eau mais ne donneront que 42 g d’eau pour 100 g de protéines.

Les cellules graisseuses (les adipocytes) sont à la fois une source d’énergie permettant de compenser l’absence d’apport extérieur de nourriture mais sont aussi une source d’eau métabolique pour compenser l’absence d’apport extérieur de liquide. La compréhension de ces mécanismes explique pourquoi en jeûne sec tout est accéléré. »

Un soir de ramadan, lors de la coupure du jeûne
Un soir de ramadan, lors de la coupure du jeûne

Les raisons du jeûne du ramadan

Le nettoyage du corps

Il existe de nombreuses raisons de jeûner durant le mois du ramadan. Chacun y trouve plus ou moins de sens. Selon moi, c’est avant tout un nettoyage du corps et de l’esprit ! Le corps en islam est très précieux. Celui-ci est vraiment mis en avant afin d’en prendre soin. Nos organes qui travaillent toute l’année sans faire de pause ont besoin d’être mis à l’arrêt.

C’est bien connu que le nettoyage évite certaines maladies. J’ai personnellement toujours pris beaucoup de plaisir à jeûner car cela calme complètement ma maladie du côlon irritable. J’ai d’ailleurs d’autres astuces qui m’apaisent pour éviter les crises. Le jeûne permet réellement de dégonfler son ventre !

Le nettoyage de l’esprit

Le nettoyage de l’esprit est plus complexe à expliquer et très personnel. Selon moi, ce sont des prises de conscience. C’est un éveil spirituel. Je fais attention à changer mes mauvaises habitudes, à prendre plus de temps pour moi et à me concentrer sur ma relation avec le Divin.

Partage et solidarité

Il y a également un aspect de solidarité et partage dans la communauté. Nous avons tellement l’habitude de s’occuper de notre vie quotidienne, que ce mois nous rappelle de prendre le temps de partager. Ce temps permet d’ouvrir son esprit au monde. Il permet également de partager des repas avec des inconnus ainsi qu’avec les plus démunis. Tous les musulmans offrent un repas le jour de l’aïd (fin du ramadan) à ceux qui ont des difficultés financières.

Je disais que les bienfaits sont nombreux. J’ai retrouvé de la vitalité, j’ai pris conscience de nouvelles choses, ma digestion était presque parfaite !

Fête de l'aïd qui annonce la fin du mois du ramadan !
Fête de l’aïd qui annonce la fin du mois du ramadan !

Ce que j’ai appris cette année

Retour à l’essentiel

C’était un retour à l’essentiel en ce qui concerne la nourriture. J’ai trouvé une belle confiance en me disant que mon corps aura tout ce dont il a besoin.

J’ai coupé mon jeûne avec de l’eau et des dattes. Je voulais enlever un maximum de produit industriel et je n’avais pas toujours l’occasion de faire du lait végétal moi-même. Pareil pour le petit déjeuner, pas besoin de prévoir quelque chose de dingue ! Des dates et de l’eau sont suffisant !

Sécurité alimentaire

Il y a encore un an, je me serais sentie en insécurité si mon plat n’était pas préparé à l’avance.
Notre corps n’a pas absolument besoin de tout ce que l’on ingère ! Je suis même étonnée de la vitalité que j’obtiens en mangeant moins et en favorisant les fruits et légumes.

Je vous invite également à lire un de mes articles sur le sentiment de sécurité intérieur en cliquant ici 🙂

Le plaisir et la motivation

Lorsqu’une chose est faite avec conviction, nous trouvons du plaisir et de la motivation. Le jeûne ne serait pas fait avec plaisir si c’est vu comme une obligation… S’il y a une perte de sens, il y a une démotivation et donc pas d’action !

Pour se mettre en action, j’ai justement créé un groupe Facebook afin de partager du contenu et d’échanger entre nous ! Le but est de se donner des astuces et des réflexions pour se faciliter la vie et devenir plus serein. Si cela vous enthousiasme, je vous invite à nous y rejoindre par ici !

Photo : dans l’ordre : Tima Miroschnischenko, Naim Benjelloun, Rodnae Productions
Source : Thierry Casanova – magazine Régénéré

Commentaires

  1. Aurore

    Merci pour cet article. Le jeune est en train de se rependre mondialement tellement les bienfaits sont aujourd’hui reconnus. Je pratique régulièrement le jeune intermittent mais je n’ai jamais essayé le jeune sec.

  2. Marie du blog secrets de nutritionniste

    Ton article me donne vraiment envie de tenter le jeûne. Mon principal frein est le paratge des repas en famille…

Ajouter un commentaire