Les parts d’ombre et de lumière : explication

Qu’est-ce que sont les parts d’ombre et de lumière ? Comment vivre aligné ? Qu’est-ce que cela a comme impact dans notre comportement et dans notre bien-être ? Que faire pour se sentir plus serein ? Dans cet article, je reprends des explications d’Isa Padovani, praticienne en communication non violente ainsi que la thérapie IFS (et bien d’autres processus).

Cette vidéo aborde comment accueillir ses parts anges et démons et est complémentaire à l’article 🙂

Description des parts d’ombre et de lumière

Par principe, les parts d’ombre sont sans lumière. Il y a un aspect positif et négatif même si ces termes sont subjectifs. Ce qui est mis en lumière, correspond aux attentes des autres ou ce qu’on aimerait projeter. C’est appelé par Isa Padovani : un masque social. Ce qu’on ne désire pas montrer aux autres, comme par exemple des envies, de la violence, des désirs, de la jalousie, sont alors mis dans l’ombre.

Attention : le concept d’ombre n’est pas “mauvais” ! Le but est de se sentir vivant et aligné. Ce que nous ne voyons pas, c’est ce que nous n’accueillons pas. Ce que nous avons laissé dans l’ombre n’est pas conscient. Nous l’avons mis là car ce n’est pas accepté par le modèle sociétal ou familial. Depuis bébé, nous captons le non verbal de nos proches. Nous savons qui nous « pouvons » être pour être accepté et reconnu et qui nous ne « pouvons pas » être !

Etre aligné, c’est quoi ?

Être aligné c’est être honnête envers soi-même. C’est un peu comme être au zénith. Ce qui ne veut pas dire qu’on laisse libre cours à tout ce qui est mis en lumière comme le fait de devenir violent. C’est prendre conscience que ces parts existent et les utiliser à bon escient. Autrement dit, c’est de ne pas avoir honte et cacher à soi-même et aux autres qu’on a des parts moins “acceptables” par le modèle sociétal. Être aligné cela veut aussi dire d’être d’accord avec tous les rayons du soleil.

Il y a quand même un concept incroyable et déculpabilisant, c’est de pouvoir être dans un éveil vers son cœur et de manger du sucre ! Cela veut aussi dire que nous ne faisons pas semblant d’être quelqu’un d’autre ! Je crois qu’au plus nous sommes dans l’accueil des parts opposées, des parts cachées, au plus nous amenons de la lumière dans notre vie. Nous sommes des êtres humains, vivants, avec des rôles, des personnages, un coeur, une âme, un esprit, une singularité, une particularité. Nous sommes tout ce que nous sommes !

L’amour n’est pas un sentiment mais un ressenti

Marshall Rosenberg

Les parts d’ombre et de lumière dans la relation aux autres

Bon à savoir, toutes nos parts d’ombre vont être stimulées par des personnes que nous ne supportons pas. Cela ne veut pas dire que nous somme ce que sont ces personnes. Cela veut dire que si nous sommes aussi fort en réaction, c’est que nous n’autorisons pas cette partie de faire surface. Les parts envoient des signaux ! Ces signaux peuvent être des tensions ou de l’acharnement envers une personne. Celle-ci a une partie d’elle-même que l’on a mise chez nous à l’ombre.

Cela n’est pas la même chose lorsqu’on réagit face à une situation par la tristesse. L’attraction et la répulsion d’une autre personne sont en lien avec notre ombre. Dans l’article « Explorer ses émotions en 3 étapes », je vous explique dans quel sens l’énergie des émotions se dirige. Il y a une différence entre la joie et la tristesse où l’on reste vertical (zénith de son être) et la colère et la peur ou l’on va en avant ou vers l’arrière. Ces dernières réactions nous font bouger et amènent de l’ombre.

Rester ouvert pour ne pas tomber dans le contrôle

Pour moi, le chemin vers soi se fait tout au long de la vie. Si nous avons des enfants et que nous voulons à tout prix les éloigner de « l’ombre », nous risquons aussi de faire pire que bien ! Prenons conscience de ce fonctionnement et surtout, laissons-nous vivre dans l’accueil 😊
Dans les parts d’ombre, se trouve le trésor de qui nous sommes vraiment…

Si vous avez aimé cette article, je vous invite à le commenter et le partager 🙂

Photo : Joanne Adela Low

Source : Interview Isa Padovani – nos parts d’ombre

Commentaires

  1. Klayros

    C’est drôle, je travaille justement sur mes parts d’ombre et de lumière, en utilisant la tarologie comme outil 🙂

Ajouter un commentaire